Crise migratoire : Bernard Cazeneuve reçoit ses homologues grecs

Crise migratoire : Bernard Cazeneuve reçoit ses homologues grecs
12 septembre 2016

Communiqué de presse de Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, en date du 12 septembre 2016


M. Bernard CAZENEUVE, Ministre de l’Intérieur, a reçu aujourd’hui Place Beauvau M.Yannis MOUZALAS, Ministre délégué à la politique migratoire de la Grèce, et M. Nikos TOSKAS, Ministre délégué à la protection du citoyen de la Grèce.

Bernard CAZENEUVE a remercié ses homologues pour les efforts accomplis par la Grèce face à la crise migratoire.

Il a renouvelé le soutien de la France au mécanisme européen de relocalisation des réfugiés et à la gestion de la situation migratoire en Grèce. La France participe en effet activement aux opérations de l’agence Frontex et du bureau européen de l’asile EASO, pour lesquelles elle déploie de nombreux experts, tant dans les hot spots que sur le territoire grec. Le contingent de 36 experts français en appui de Frontex pour les opérations de contrôles aux frontières est maintenu. Dans le contexte de menace terroriste que connait l’Europe actuellement, cet appui au renforcement des contrôles de sécurité aux frontières extérieures de l’espace Schengen, notamment par les vérifications de fichiers européens et internationaux, est indispensable.

De plus, dans le cadre de l’accord entre l’Union européenne et la Turquie, 130 experts français ont déjà été déployés en Grèce. Par ailleurs, la France apportera un contingent de 170 personnels à la future agence de garde-frontières et garde-côtes européens.

La France est actuellement le premier contributeur au programme de relocalisation des personnes en besoin manifeste de protection depuis la Grèce : 3 800 places ont d’ores et déjà été proposées avec un rythme mensuel de 450 nouvelles places, 1 656 demandeurs d’asile ont déjà été accueillis en France, et 700 le seront d’ici le mois d’octobre. Depuis mars 2016, 30 officiers de protection de l’OFPRA, 10 agents de l’OFII et une dizaine d’interprètes ont été déployés en Grèce pour soutenir et accélérer ce mécanisme de relocalisation.

MM. MOUZALAS et TOSKAS ont, au nom des autorités grecques, salué le rôle primordial de la France dans la mise en œuvre du mécanisme de relocalisation et dans la consolidation du système grec d’asile.

Bernard CAZENEUVE  salue l’aide supplémentaire à la Grèce de 115 millions d’euros annoncée samedi dernier par M. Christos STYLIANIDES, Commissaire européen chargé de l’aide humanitaire.


Partagez :

Partager et favoriser