HOPE : un projet expérimental devenu un des programme phare de la politique d’intégration

HOPE : un projet expérimental devenu un des programme phare de la politique d’intégration
17 juillet 2019

HOPE est un programme d’accompagnement des réfugiés par l’emploi copiloté par la Direction des étrangers en France (DGEF) du Ministère de l’intérieur et la DGEF du Ministère du travail. Acronyme pour « Hébergement Orientation Parcours vers l’Emploi » et fruit d’une politique d’intégration ambitieuse, ce programme fonctionne depuis 2017 sous forme d’un partenariat innovant entre acteurs publics et privés – qui financent le projet à hauteur de 70%.

Son but : recruter 1500 réfugiés par an sur des emplois en tension en France. Déjà 250 entreprises dans 11 branches différentes travaillent de concert avec la direction de l’Asile pour proposer une alternative aux réfugiés, sur le format de quatre mois en formation (certification métier et en français) puis quatre mois en contrat professionnalisant en alternance. Sont concernés les secteurs du BTP, de l’industrie, de la restauration rapide, de la grande distribution ou encore du spectacle vivant.

Avec un taux de 86% de réussite à la certification de compétence professionnelle, 65% en emploi dès la fin de la formation et 4% d’abandon (dû principalement à des raisons de santé). Le bilan de HOPE en 2017 et 2018 est très positif. Le programme qui se développe en 2019 sur de nouveaux métiers de façon notamment à pouvoir attirer davantage de femmes est désormais ancré dans le paysage institutionnel.

Plus encore, HOPE a eu un effet d’entrainement : sur tous les territoires de nouvelles initiatives structurées sur le même modèle émergent faisant de HOPE une nouvelle appellation sur laquelle se baser pour tous les projets d’accompagnement à l’emploi des réfugiés.

 

En savoir + :

.