Accueil, intégration

1 2 3 4 5 6 7

12 mars 2013

La population active étrangère

Infos migrations n° 4 - novembre 2008

Principales caractéristiques de la population active étrangère par âge, sexe, secteur d’activité, taux d’activité, de chômage et d’emploi.



12 mars 2013

Profil des migrants accueillis dans le cadre du dispositif public en 2006

Infos migrations n° 5 - novembre 2008

Portrait des signataires et des non signataires du contrat d’accueil et d’intégration accueillis dans le cadre du dispositif public d’accueil en 2006 à partir d’une enquête réalisée par la DREES cette même année.



12 mars 2013

Les ménages immigrés en 2006 : des locataires en zone urbaine

Infos migrations n° 6 - janvier 2009

Les immigrés sont majoritairement locataires en zone urbaine. Les immigrés ont plus de difficultés pour accéder au logement et aussi pour payer leur loyer.



12 mars 2013

Les conditions de logement des immigrés en 2006

Infos migrations n° 7 - janvier 2009

Les immigrés connaissent de moins bonnes conditions de logement que les Français de naissance : ils sont logés dans des logements plus petits, de moins bonne qualité et plus chers.



12 mars 2013

L’insertion professionnelle des immigrés en 2007

Infos migrations n° 8 - février 2009

Auteur :

Résumé : La population active immigrée des pays tiers à l’Espace économique européen et à la Suisse (1,5 million d’individus, soit 5,6 % de la population active) a progressé plus vite que l’ensemble de la population active entre 2004 et 2007 (+ 14 % contre + 2 %). A l’image de la population totale, le taux de chômage a diminué pour les actifs originaires des pays tiers, passant de 21 % à 19 % en 3 ans. Le taux de chômage chez les étrangers des pays tiers restent supérieur de 8 points à celui des immigrés ayant acquis la nationalité française.



12 mars 2013

L’évolution des valeurs en France

Infos migrations n° 11 - octobre 2009

Analyse à partir de l’enquête EVS (European Values Survey) de l’évolution des valeurs de l’ensemble des personnes résidant en France, avec un regard plus spécifique sur la perception des Français à l’égard des immigrés et les valeurs des populations immigrées vivant en France.



12 mars 2013

L’immigration sud-asiatique en France : discrète et exemplaire ?

Infos migrations n° 12 - novembre 2009

Première approche d’une immigration méconnue en France : l’immigration en provenance des pays d’Asie méridionale (Inde, Pakistan, Sri Lanka et Bangladesh) à travers leur diversité religieuse, ethnique et nationale, la complexité de leurs parcours migratoires et leurs trajectoires d’intégration.

Voir le rapport :

Invisible et modèle ? Première approche de l’immigration sud-asiatique en France

Christine Moliner (Centre d’Etudes de l’Inde et de l’Asie du Sud, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris), septembre 2009


Télécharger : Format pdf [0,91 MB]



12 mars 2013

Les entreprises créées en 2002 par des ressortissants des pays tiers : de plus grandes difficultés à survivre

Infos migrations n° 13 - décembre 2009

Les ressortissants étrangers créent plus facilement leurs entreprises que les Français mais elles sont bien plus fragiles. À peine 40 % d’entre elles sont encore en activité 5 ans après leur création. La première et la troisième année sont des caps particulièrement difficiles à franchir. Les entreprises des pays tiers1 qui réussissent le mieux et aussi bien que les entreprises créées par des Français sont les commerces et les sociétés à la clientèle locale et nombreuse. Inversement, les entreprises de construction ou individuelles sont plus largement soumises à l’échec que les entreprises françaises de même type.



12 mars 2013

L’insertion professionnelle des immigrés en 2008

Infos migrations n° 14 - février 2010

En 2008, 2,15 millions d’immigrés avaient un travail en France, 1,4 million venant des pays tiers et 750 000 des pays de l’EEE et de la Suisse. Les immigrés contribuaient ainsi à 8,4% de l’emploi, contre 7,4 % en 2005. Cette évolution s’explique par une augmentation rapide de la population active en provenance des pays tiers (+16,7 % en trois ans, contre +3,7 % chez les immigrés de l’EEE et moins de 1 % pour la population active non immigrée) et par une baisse assez sensible du taux de chômage (-3,5 points pour la population immigrée contre -1,4 point pour la population non immigrée). Pour les seuls immigrés des pays tiers, le taux de chômage a baissé de près de 5 points en trois ans, plus particulièrement celui des femmes (-8,5 points). Toutefois, le taux de chômage des immigrés des pays tiers reste en 2008 supérieur à celui de l’ensemble de la population (16,4 % contre 7,4 %).



12 mars 2013

Les descendants d’immigrés

Infos migrations n° 15 - juillet 2010

Il y a actuellement en France plus de 6 millions de descendants d’immigrés : 4,3 millions de 15 ans et plus (estimés par l’Enquête Emploi) et 1,85 million de moins de 15 ans (estimés par le recensement). Les descendants d’immigrés sont majoritairement issus des vagues migratoires en provenance d’Europe et surtout d’Europe du sud. Mais parmi les 15-24 ans de descendance immigrée, ceux d’origine extra communautaire principalement maghrébine et africaine sont désormais majoritaires. Aujourd’hui, les immigrés et les descendants d’immigrés totalisent 11,7 millions de personnes, soit 19% de la population résidente.



12 mars 2013

L’intégration « à la française » : plus de 130 000 nouveaux Français chaque année

Infos migrations n° 16 - août 2010

Le flux annuel des acquisitions de la nationalité française oscille depuis le début des années 2000 entre 130 000 et 150 000 parmi lesquels on compte 70 000 à 90 000 majeurs. Malgré un encadrement plus strict de l’accès à la nationalité, la France conserve une politique active d’intégration dans la citoyenneté nationale avec 136 000 nouveaux Français en 2009. Ainsi, au 1er janvier 2007, l’INSEE estime que parmi les 5,1 millions d’immigrés 2 millions ont acquis la nationalité française. À cette date, un peu moins d’un Français sur 22 était né étranger.



12 mars 2013

Sous emploi et précarité chez les immigrés

Infos migrations n° 17 - décembre 2010

Avoir un contrat précaire ou être à temps partiel sans l’avoir choisi, être considéré comme inactif alors que l’on souhaite travailler : ces situations subies sur le marché du travail concernent plus souvent les immigrés que les Français de naissance. Seule l’obtention d’un poste qualifié fait disparaître ces inégalités. Par contre, les immigrés des pays tiers ne sont pas plus touchés par les horaires atypiques que le reste de la population, et sont même moins concernés par les horaires alternés.



12 mars 2013

Endogamie et exogamie chez les nouveaux migrants

Infos migrations n° 30 - décembre 2011

L’endogamie est davantage pratiquée par les migrants issus de pays non francophones. Leur maitrise approximative du français, malgré une présence en France de plusieurs années, les restreint à des emplois peu qualifiés et des logements plus précaires. Plus de la moitié des primo-arrivants en couple ont un conjoint français (exogamie), rencontré principalement dans leur pays d’origine. Le niveau de français ainsi que la situation professionnelle des exogames sont nettement plus satisfaisants que ceux des endogames. De plus, leur réseau social est davantage francisé. Les migrants en couple, avec un conjoint français par acquisition, ont un profil proche de celui des endogames. Vivre avec un conjoint français de naissance augure d’une meilleure intégration.

L’étude présente les principaux résultats observables relatifs aux choix des conjoints des primoarrivants.



12 mars 2013

Le flux annuel de nouveaux actifs originaires des pays tiers

Numéro 43 - novembre 2012

Au cours de la période 2007-2009, environ 130 000 étrangers originaires des pays tiers sont arrivés chaque année en France dans le cadre de l’immigration à caractère permanent (définitions dans l’encadré page 3). Parmi eux, un sur dix a déjà un contrat de travail en France et la moitié accède au marché du travail dans l'année. Si l’on ajoute les étrangers inactifs présents depuis plusieurs années qui accèdent pour la première fois au marché de l'emploi, le flux annuel de nouveaux actifs étrangers originaires des pays tiers en 2007-2009 s’élève à 100 000 personnes environ, le niveau le plus élevé atteint depuis 20 ans.



12 mars 2013

Les populations déclassées

Auteurs : Juliette Robin, chargée d’études, Division des Etudes et Enquêtes statistiques, Secrétariat général à l'immigration et à l'intégration, Département des statistiques, des études et de la documentation.

Infos migrations n° 42, novembre 2012

La Commission européenne engage les États membres à se coordonner sur l’analyse de l’intégration des populations d’origine étrangère. Pour cela, le public et les décideurs ont besoin d’indicateurs pertinents. L’inadéquation entre formation et emploi, et donc le déclassement, en font partie. L’objectif de l’étude présentée ici est de montrer les limites d’un « indicateur de déclassement ».




1 2 3 4 5 6 7