Les compétences linguistiques des réfugiés les premières années en France

6 octobre 2017
Auteur : Gérane Le Quentrec-Creven/DSED/DGEF/Ministère de l'intérieur

Infos migrations - Numéro 91 - octobre 2017.

 Les réfugiés nouvellement arrivés en France ont une moins bonne aisance en français que les autres nouveaux migrants, avec des niveaux similaires pour les femmes et les hommes. Trois ans après l’obtention de leur premier titre de séjour, leur aisance en français s’est fortement améliorée, encore plus pour les hommes que pour les femmes. Ces différences s’expliquent en partie par les caractéristiques sociodémographiques des réfugiés, notamment des origines plus fréquemment non francophones et une faible durée de présence en France. Ces difficultés sont aussi présentes dans le domaine des compétences à l’écrit et à l’oral. Les réfugiés ont de moins bonnes performances que les non-réfugiés.


Inf--migrations