La réinstallation

                              


En octobre 2017, le Président de la République s’engage auprès du Haut-commissariat des nations unies pour les réfugiés (HCR) à accueillir 10 000 réfugiés réinstallés sur la période 2018-2019.

La réinstallation est un programme qui prévoit d’accueillir des personnes en besoin de protection internationale après la fuite de leur pays d’origine, pour leur offrir des perspectives de vie meilleure en France. Elle s’opère à partir d’un premier pays d’asile. Elle est pilotée et coordonnée par la Direction générale des étrangers en France du Ministère de l’Intérieur.

C’est à l’Office de protection des réfugiés et des apatrides (OFPRA) qu’il revient de rencontrer les volontaires, signalés par le HCR aux autorités françaises. Les individus éligibles à la réinstallation sont des personnes en besoin de protection, la plupart d’origine syrienne, réfugiés en Turquie, au Liban et en Jordanie mais aussi en provenance d’Afrique subsaharienne (Soudan, République centrafricaine, Erythrée, Mali) ayant trouvé asile au Niger et au Tchad ou bien des réfugiés en Libye pouvant être évacués vers le Niger. Chaque mois, entre 250 et 500 personnes sont sélectionnées et bénéficient du statut de réfugiés ou de la protection subsidiaire dès leur arrivée sur le territoire. Ces réfugiés obtiennent une carte de résident de 10 ans et les protégés subsidiaires une carte de séjour « vie privée et familiale » pour 4 ans.

La DGEF en lien avec la délégation interministérielle à l’accueil et à l’intégration des réfugiés (DiAir) et la Délégation interministérielle  pour l’hébergement et l’accès au logement (DIHAL) organise les missions de protection dans les pays de premier asile, le voyage des réfugiés puis leur arrivée dans un logement identifié par un opérateur spécialisé dans la prise en charge de réfugiés (plus de 20 opérateurs associatifs participent au programme). Les réfugiés sont accompagnés dans leurs démarches pendant douze mois par l’opérateur associatif choisi par le Ministère et financé par le Fonds européen Asile et Migrations (FAMI). Le préfet de département est au cœur de ce dispositif par sa proximité avec les maires dont l’aide est indispensable dans la mobilisation de logements.

La France est depuis 2018 le premier pays européen à accueillir des réinstallés, et quatrième au niveau mondial derrière les USA, le Canada et le Royaume-Uni. Ce programme d’accueil tient ses engagements grâce à l’efficacité des nombreux acteurs qui travaillent de concours dans ce processus pour permettre l’accueil et l’intégration.

Avant décembre 2017, la France avait accueilli 4 863 personnes réinstallées sur la période 2014-2017, essentiellement syriennes.

*****

*****

.


Thal-Marmoutier (Bas-Rhin) ouvre ses portes à des réfugiés africains

Thal-Marmoutier (Bas-Rhin) ouvre ses portes à des réfugiés africains

Cinquante-six femmes, hommes et enfants évacués vers la France via le Niger ont reçu un accueil chaleureux dans une petite communauté rurale.

Accueil en France de 31 femmes yézidies victimes de Daech
8 août 2019

Accueil en France de 31 femmes yézidies victimes de Daech

Ce jeudi 8 août 2019, la France accueille 31 femmes yézidies victimes de Daech accompagnées de leurs enfants. Un vol en provenance d’Erbil...

Programme de réinstallation des réfugiés syriens et subsahariens : 8 871 personnes accueillies au 30 septembre 2019
3 octobre 2019

Programme de réinstallation des réfugiés syriens et subsahariens : 8 871 personnes accueillies au 30 septembre 2019

En octobre 2017, le Président de la République s’est engagé auprès du Haut-commissariat des nations unies pour les réfugiés (HCR) à...