La continuité pédagogique des formations linguistiques de l'OFII assurées à distance

La continuité pédagogique des formations linguistiques de l'OFII assurées à distance
13 mai 2020

La situation exceptionnelle de confinement que nous vivons, a conduit l'Office français de l'intégration et de l'immigration (OFII), en collaboration avec la direction de l'accueil, de l'accompagnement des étrangers et de la nationalité (DAAEN), à rechercher des modalités de continuité des dispositifs d'intégration en faveur des étrangers primo-arrivants. Il en va ainsi de la formation linguistique débutée avant le confinement par les bénéficiaires du contrat d'intégration républicaine (CIR), proposée sous la forme de cours à distance. 

Les principes de l'expérimentation 

Ce dispositif « expérimental » prévoit un format de 15 à 24 heures hebdomadaires, avec un maximum de 4 heures journalières. Tous les niveaux de la formation linguistique sont concernés (A1, A2 et B1 du CECRL). Un accès à internet, une maîtrise élémentaire des outils informatiques (ordinateur ou smartphone détenu par la majorité des stagiaires) et une compréhension minimum du français sont nécessaires pour pouvoir appliquer les consignes données. C’est pourquoi, les formations à distance sont principalement mises en place pour des parcours de 100 heures (étrangers les plus proches du niveau A1 lors du test de positionnement initial) avec des groupes de 6 à 10 participants, et des parcours 200 heures avec des groupes de 3 à 5 participants.

Plateforme, application ou classe virtuelle, constituent autant de modalités pédagogiques qui ont été déclinées très rapidement par les organismes de formation. Dans tous les cas, il existe un accompagnement personnalisé du stagiaire, avec un suivi réalisé sous la forme d'exercices écrits (principe du tutorat asynchrone).

L'expérience d'une classe virtuelle

Le 30 avril 2020, la DAAEN a assisté à la présentation d'une classe virtuelle réalisée par l'organisme de formation du GRETA 94.

La classe virtuelle se tient a minima deux fois par semaine. Les thématiques abordées sont en lien avec la vie quotidienne des primo-arrivants et reliées à l’actualité (le coronavirus, la santé, les banques, la communication électronique, le logement etc.). Après la classe, les stagiaires doivent réaliser des exercices disponibles sous formats padlets (« murs d’activité »), learning apps, plateforme EGRETA ou envois par mail.

Un premier bilan encourageant

En ce qui concerne le GRETA 94, 13 formateurs sont mobilisés depuis le début de l'expérimentation pour 187 bénéficiaires concernés par les parcours 100 et 200 heures. A ce jour, 732 heures de formation ont été réalisées pour 73 participants (soit 10 heures par participant).

L'expérience du « e-learning » en cette période particulière, nous conduit à transformer l'approche des modalités et des supports de formation. Elle apportera ainsi de la nouveauté dans les futurs marchés de formation linguistique de l'OFII. La DAAEN, quant à elle, chargée d'accompagner les formateurs intégrera aussi les retours d'expérience de cette crise en adaptant son approche pédagogique dans le cadre de la formation des formateurs linguistiques.

Une expérimentation d'e-learning sur le volet formation civique du CIR vient également de démarrer.